Sep. 15, 2020

​Les chercheurs de BGU ont réussi à fortement améliorer l'efficacité photosynthétique des algues unicellulaires. Ces algues sont les plus petites machines photosynthétiques naturelles. Elles exploitent la lumière visible pour générer de la biomasse à des rendements bien supérieurs à ceux des plantes plus évoluées. Cela étant, les bioréacteurs d'algues classiques à grande échelle qui fonctionnent avec la lumière du soleil n'exploitent qu'une petite partie de l'énergie solaire. Depuis des décennies de nombreux laboratoires universitaires et industriels du monde entier tentent d'améliorer l'efficacité de ces bioréacteurs.

«Les résultats obtenus en laboratoire et présentés dans cette nouvelle recherche ouvrent des perspectives extraordinaires dans les domaines des combustibles solaires et de la biotechnologie des algues. La conversion en usines de culture d'algues à énergie solaire commerciale à grande échelle constitue un défi futur qui nécessitera des compétences en optique, génie mécanique et hydrodynamique », déclarent les co-auteurs de l'étude, les professeurs émérites Yair Zarmi et Jeffrey Gordon du département Alexandre Yersin de BGU en énergie solaire et physique de l'environnement (YDSEEP) des Instituts Jacob Blaustein pour la recherche sur le désert (BIDR). En collaboration avec des collègues de la division Algae Biofuel du géant industriel indien Reliance Industries Ltd, ils ont publié leurs résultats dans iScience (Cell Press). Cette découverte laisse présager des rendements sans précédent dans la production de biocarburants et de produits pharmaceutiques.

«L'essentiel était de démontrer comment l'utilisation fine de la lumière pulsée conduit à une augmentation notable de l'efficacité photosynthétique des algues en synchronisant les échelles de temps biologiques (de l'ordre de plusieurs millisecondes) et les échelles de temps photoniques», expliquent les professeurs Zarmi et Gordon.

La publication fournit de nombreuses preuves expérimentales reproductibles, complétées par un modèle biophysique qui explique les observations et fournit des axes de recherches futures tel le génie génétique.